05.07.17
Image Philippe Pouletty | Le Big Bang Santé du Figaro

Philippe pouletty | le big bang santé du figaro

Sociétés commerciales

Au cours de son passage en région parisienne, Philippe Pouletty (Page web : lefigaro) reçoit un soutien financier de l’INSERM pour ses travaux en immunologie. L'étudiant a réellement pu approfondir ce domaine au sein de l’hôpital Saint-Louis. De 1981 à 1984, l'étudiant a effectué son internat à Paris. Se focalisant surtout sur l'immunologie et l'hématologie, l'interne évolue au sein de plusieurs établissements hospitaliers de la capitale. Après avoir décroché son baccalauréat série C, Philippe Pouletty s'inscrit à la faculté de médecine de l’université de Paris VI (UPMC). Le futur entrepreneur est diplômé courant 1981.

Le DG de Truffle Philippe Pouletty a encouragé l'institution des entreprises Carbios et Kardiozis en 2011. Ces entreprises sont spécialisées dans l'élaboration de prothèses et de composants artificiels à usages industriels ou médicaux. Symetis se trouve être un des établissements épaulés par Truffle Capital devant être introduits en bourse courant 2017. Cet établissement mis en place courant 2004 élabore et distribue des valves aortiques transcatheter. En 2014, la société d’investissement administrée par le chercheur a mis en place Diaccurate en travaillant avec l’Institut Pasteur. La société de biotechnologie ambitionne d'élaborer une nouvelle génération de médicaments pour traiter la population atteinte du SIDA. L'enseigne Carmat s'avère entrée en bourse dès 2010 grâce aux facultés de businessman du Dr Philippe Pouletty. Le chercheur a également marqué les esprits grâce aux concrétisations de cette entreprise dans l'univers des cœurs artificiels.

Réalisations déterminantes au service de la recherche scientifique

Ancien pensionnaire de Stanford, Philippe Pouletty a consigné une trentaine de brevets personnels au niveau international. Ce médecin se focalisant sur l'immunologie bénéficie par ailleurs d’une importante réputation au sein de cet établissement. Truffle Capital a donné les moyens d'octroyer plus d'un millier de places aux travailleurs depuis sa création. D'autre part, le fonds d'investissement a déjà subventionné environ 60 startups innovantes dans le domaine de la recherche scientifique. À travers les fonds de Truffle Capital, l'entrepreneur intervient dans différentes percées dans l'univers de la recherche. L'enseigne injecte en effet des capitaux sur des recherches à fort potentiel de développement portées par des experts ainsi que des passionnés. Philippe Pouletty a débuté son cursus professionnel de chercheur à Stanford dans ses laboratoires de Medical Microbiology. Spécialiste de la biologie moléculaire, l'ancien interne des hôpitaux de Paris a notamment développé une procédure novatrice d’amplification de gènes.

Grâce à plusieurs brevets inscrits à titre personnel, Philippe Pouletty a institué SangSat Inc. courant 1988. Cet établissement est un spécialiste de la transplantation d’organes et se retrouve listé au Nasdaq à partir de 1993. Important acteur dans le secteur de la transplantation d’organes, SangSat a développé et commercialisé une substance particulièrement efficace contre les rejets, la Thyloglobuline. Ce produit original est cédé à Genzyme dans les années 1990. En 1995, Philippe Pouletty a encouragé la mise en place de DrugAbuse Sciences Inc. pendant son passage productif à la Silicon Valley. La startup s'efforce d'élaborer de nouveaux médicaments pour surmonter la dépendance aux drogues et à l'alcool. Pour pouvoir observer l'incidence des interactions médicamenteuses sur les globules rouges et l’albumine, le chercheur place des fonds dans l'enseigne experte en biotechnologie RedCell Inc. (rebaptisée Conjuchem Inc.) simultanément à la cotation en bourse de SangSat.

L’engagement de l'investisseur auprès de Truffle Capital

Au sein de Truffle Capital, Philippe Pouletty contribue notamment à l'analyse et à la sélection des brevets dignes d'intérêt des établissements financés. Ces concepts s'avèrent sélectionnés selon leur originalité. Se focalisant sur la biotechnologie, Truffle Capital développe essentiellement des spins off de centres d'étude universitaires célèbres à l'échelle internationale. L'homme d'affaires et son équipe fondent la majeure partie des enseignes soutenues par l'investisseur. Dorénavant, Truffle Capital s'occupe d'un portefeuille avoisinant les 750 millions d’euros. L'ancien interne des hôpitaux a fondé la compagnie en s'associant à Henri Moulard et à Bernard-Louis Roques, deux professionnels expérimentés dans le milieu. Philippe Pouletty prend en charge les diverses recherches des PME de Truffle corrélées à la biologie en raison de sa maîtrise impressionnante du domaine. Dans le cadre de son activité, le chercheur assure également la constitution de ces sociétés.